Après votre accord, les embryons non transférés pourront, être congelés si leur développement le permet.

Cette méthode qui consiste à les placés dans de l’azote à l’état liquide (-196°C) permet d’arrêter tous les processus biologiques (sorte d’ « hibernation ») et ainsi préserver toutes leur potentiel de développement futur.

A Procréalis nous utilisons en systématique la technique de vitrification (congélation ultra-rapide) beaucoup plus adaptée aux embryons placés en culture prolongée (J4-J5-J6).

Lorsque ces embryons sont décongelés, ils reprennent le plus souvent leur développement (dans 85% des cas environ) permettant ainsi des chances de grossesses supplémentaires pour la même ponction que l’embryon qui a été transféré en frais (c’est à dire sur le cycle de la ponction).

Dans certains cas, afin d’augmenter vos chances de grossesses, l’équipe de Procrealis peut décider d’avoir recours à une congélation de tous les embryons pour un transfert ultérieur.  C’est par exemple le cas lorsque l’équipe juge qu’il y a un risque trop important d’hyperstimulation …