Cette technique peut est proposée :

  • En cas d’anomalies modérées de la qualité du sperme
  • Lors de certains troubles de l’éjaculation
  • En cas de glaire cervicale inadéquate

En cas d’infertilité inexpliquée

La stimulation des ovaires s’effectue sur le même principe que lors de l’induction simple de l’ovulation. Dans ce cas, cependant, au moment de l’ovulation, les spermatozoïdes seront déposés dans l’utérus par le gynécologue. Les spermatozoïdes sont issus d’un recueil effectué le jour même, préparé ensuite au laboratoire. Ceci  permet de replacer les spermatozoïdes les plus mobiles.

Quels types de traitements pour la stimulation ovarienne ?

  • Les médicaments par voie orale, les anti-œstrogènes
  • Les injections d’hormones, la FSH
  • La pompe à LHRH

Quelle surveillance au cours de la stimulation ovarienne?

Une double surveillance, échographique et biologique, est indispensable pendant la stimulation. L’échographie permet de suivre la croissance des follicules et les prises de sang intéressent les dosages hormonaux (l’œstradiol notamment)

Comment s’effectue le déclenchement de l’ovulation ?

Le déclenchement de l’ovulation se fait par une injection  d’OVITRELLE® lorsque 1 ou 2 follicules sont arrivés à maturité

Comment s’effectue, en pratique, l’insémination intra utérine ?

L’insémination se déroule environ 36h après l’injection d’OVITRELLE®. Les spermatozoïdes, préalablement préparés au laboratoire, sont replacés dans l’utérus au cours d’une consultation avec le gynécologue, au moyen d’un fin cathéter, introduit par le col de l’utérus. Ceci se fait sans douleur. Aucune précaution n’est requise dans les suites de l’insémination.
Quelles sont les  dispositions légales relatives à l’insémination intra utérine ?

  • Sérologies pour chacun des membres du couple datant de moins d’1 an ou de moins de 3 mois pour  une première tentative
  • Photocopie de la carte d’identité des membres du couple
  • Attestation de prise en charge à 100%
  • Consentement pour la réalisation de l’insémination, signée par les 2 conjoints
  • 6 tentatives d’IAC pour permettre l’obtention d’une grossesse sont prises en charge par la sécurité sociale

Schéma récapitulatif de l’insémination intra utérine insemination-intreauterine